>

Vous avez UNE QUESTION ?

 

Nous sommes à votre écoute pour tous conseils et informations, par téléphone ou par mail. N’hésitez-pas ! 

 

Nous sommes joignable du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

 

02 96 93 37 89
NOUS ÉCRIRE

Interview à propos de Claricare, coque de protection pour les parties intimes 

Février 2014, Emeline 30 ans (Paris) met au monde son 2ème enfant. Cet accouchement s’est avéré plus difficile que le premier. Elle a subit une épisiotomie, une déchirure allant jusqu’à l’anus et un œdème vaginal. Emeline a souffert d’’importantes douleurs aux parties intimes, et ce, pendant un mois. Sur les conseils d’une amie, elle a testé Claricare™. Elle nous raconte son expérience...

Comment avez-vous connu Claricare™ ?

C’est une amie qui m’a offert Claricare™. J’avoue que j’étais un peu dubitative lorsque j’ai ouvert la boîte. Elle m’a expliqué que cette coque souple permettait de protéger les points de suture et les plaies aux parties intimes en les  mettant à distance de la chaise et de la protection hygiénique. Comme je ne pouvais plus m’asseoir, je n’avais rien à perdre et je l’ai donc essayé.

 

Pourquoi avez-vous eu besoin de porter Claricare™ ?

De retour à la maison, je devais à la fois m’occuper de mon bébé et de ma fille de 3 ans. Comme elle se sentait un peu délaissée avec l’arrivée de son petit frère, il m’a semblé indispensable de passer du temps avec elle, en tête à tête, et de lui redonner des repères pour la rassurer.

Le moment idéal étant le repas : il fallait absolument que je m’assois à table avec elle pour lui donner à manger « comme avant ». Mais à cause de la cicatrice et de l’œdème, je ne pouvais déjà pas m’asseoir correctement sur un canapé, et c’était carrément impossible de m’asseoir sur une chaise tellement c’était douloureux !

 

En quoi Claricare™ vous a-t-elle été utile ?

Grâce à Claricare™ : j’ai pu m’occuper de ma fille aînée et de mon bébé ; les  gestes simples du quotidien sont redevenus faciles. Je pouvais être à table avec ma fille autant de temps qu’il était nécessaire. C’est à-dire 1h minimum, le temps pour elle de manger et de me raconter sa journée.

Une fois ma fille couchée, je pouvais encore être assise à table sans problème, pour dîner avec mon mari. Ce qui était bien plus agréable, que de manger allongée sur le canapé.

J’ai également utilisée Claricare™ pour allaiter mon fils, car le fait de la porter me permettait d’avoir le dos bien droit.

Donc Claricare™ m’a permis de m’asseoir sur une chaise, un fauteuil, un siège de voiture…Et aussi de sortir de chez moi et de marcher sans les douleurs liées au frottement de la protection hygiénique sur les cicatrices. J’ai pu amener ma fille à l’école, faire des courses et revivre de manière normale, en fait !

Je pense aussi que la Claricare™ a permis une meilleure aération de ma cicatrice, et donc une cicatrisation plus rapide.

 

Et comment la portiez-vous ?

Si je peux donner un conseil, la première fois qu’on utilise Claricare™ : il ne faut pas hésiter à la porter au maximum vers l’avant et la bouger plusieurs fois, pour tester et obtenir la position la plus confortable possible.

Sinon, pour bien la maintenir : je la portais avec une culotte englobante ou un boxer. Et pour qu’on ne puisse pas la voir à travers mes vêtements, je portais des robes avec des collants, ou encore mes jean’s de début de grossesse avec un pull long : discrétion totale assurée ! Même mon mari et mes amies n’y ont vu que du feu !

 

Pensez-vous qu’ à votre tour, vous pourriez conseiller Claricare™ à une amie ?

Oui, je suis totalement convaincue de ses bienfaits ! D’ailleurs, j’aurais bien aimé l’avoir dès mon 1er accouchement pour soulager les douleurs liées aux éraillures et aux hémorroïdes…

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux autres femmes qui vont accoucher ?

Je voudrais dire aux femmes qui souffrent de douleurs aux parties intimes que désormais il existe une solution pour les soulager, que la cicatrisation dure une semaine, un mois ou plus…Aujourd’hui avec Claricare™ : les femmes qui subissent une épisiotomie, une déchirure, des hémorroïdes ou encore des éraillures peuvent s’asseoir sans avoir mal et ne plus souffrir des frottements de la serviette hygiénique sur leur cicatrice. Ce serait dommage de ne pas en profiter !

 

Nous remercions Emeline qui a bien voulu répondre à nos questions et partager son expérience.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris