>

Vous avez UNE QUESTION ?

 

Nous sommes à votre écoute pour tous conseils et informations, par téléphone ou par mail. N’hésitez-pas ! 

 

Nous sommes joignable du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

 

02 96 93 37 89
NOUS ÉCRIRE

 

Faire du sport pendant ses règles : bonne ou mauvaise idée ?

 

Le saviez-vous ? Jusqu’en 1972, les femmes n’avaient pas le droit de courir un marathon, parce que les organisateurs s’imaginaient que leur utérus pouvait se décrocher (oui oui). Heureusement ils ont depuis reçu quelques cours d’anatomie et d’égalité des sexes ! Mais aujourd’hui encore, de nombreuses idées reçues persistent, notamment celle que les femmes ont de moins bonnes performance sportives pendant leurs règles.

C’est d’ailleurs un tabou que la nageuse chinoise Fu Yuanhui a brisé aux JO de Rio en 2016 : arrivée au pied du podium, elle a avoué qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme car elle avait ses règles.

 

Mauvaises performances sportives pendant les règles : mythe ou réalité ?

A cette question, il y a autant de réponses que de femmes : ça dépend !

Techniquement parlant, les femmes en période de règles n’ont pas de perte de force musculaire. Mais d’autres paramètres peuvent affecter les performances sportives, notamment les syndromes pré-menstruels qui provoquent des migraines, des ballonnements, des douleurs au ventre ou au dos. Il est normal dans ce cas d’avoir des difficultés à repousser ses limites. Mais l’effet inverse peut aussi se produire : l’aggressivité que certaines femmes ressentent pendant leurs règles peut être un moteur, notamment pour les sports de combat.

Quels sports sont recommandés ou déconseillés pendant les règles ?

Le critère principal à retenir est : le plaisir. Nous ne sommes pas toutes égales devant les symptômes avant et pendant les règles : au mieux on se sent lourde et ballonnée, au pire on est clouée au lit avec des douleurs pendant 3 jours. Il est donc tout à fait normal d’adapter sa pratique sportive en fonction de ses sensations.

Peut-être que vous n’allez pas gagner de médaille olympique pendant cette semaine, mais si vous vous sentez capable de courir, nager, faire du yoga ou du foot, rien ne vous l’interdit.

Si vous avez des douleurs de règles, il est d’ailleurs reconnu que le sport a un effet bénéfique : non seulement vous vous aérez l’esprit, mais faire du sport déclenche la production d’un cocktail d’hormones (endorphine, sérotonine, dopamine…) qui diminue les douleurs et le stress1.

Il faut cependant prendre quelques précautions pour faire du sport en toute sérénité.

Quelles précautions prendre pour faire du sport pendant ses règles ?

Quand on fait du sport, les mouvements du corps augmentent les pertes sanguines pendant la séance : vous remarquerez que votre protection menstruelle se remplit plus vite. Mais pas d’inquiétude : c’est ponctuel et ne dure que le temps de la séance, ça ne veut pas dire que vos règles vont soudainement devenir plus abondantes en général.  Il est donc recommandé de changer de protection menstruelle juste avant de commencer sa séance, afin d’éviter les fuites. Pensez à la coupe menstruelle ! Grâce à sa contenance supérieure à celle des tampons, elle vous évite tout débordement. Pensez aussi à votre confort : si vous faites du running ou du vélo, mieux vaut éviter les serviettes pour prévenir tout frottement.
Enfin pensez à votre tenue : avec un legging noir, une petite fuite passera inaperçue ! Et si vous vous sentez ballonnée, pensez à enfiler une tenue qui ne vous serre pas trop le ventre.

 

 

 

 

1R. Da Silve Santos and G. Galdino « Endogenous systems involved in exercise-induced analgesia »,  Journal of physiology and pharmacology, 2018, 69, 1, 3-13.

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris